À quoi ressemble le musée de l’accident

Dromosphere, par Samuel Jan et Jean Richer (2021), collection Musée de l’accident

1

Le musé de l’accident est un vrai musée avec un site institutionnel, comme le MoMA PS1 de New York, avec un certain brutalisme dans sa présentation qui rappelerait Architecture Principe.

2

Le musée de l’accident explore la prospective de l’accident intégral en en suivant la pensée de Paul Virilio, comme ce que fait le musée d’architecture de Ljubljana ou le Architektur museum der Tum, au travers de ses collections et expositions.

3

Le musée de l’accident est super normal, en épurant ses pratiques jusqu’à les rendre pratiquement évidente, tout comme le fait Jasper Morisson.

4

Le musée de l’accident développe avant tout des collections digitales et une manière immersive de les visiter. Nous aimons la manière de la maison de couture The Fabricant (Amsterdam) développe des vêtements digitaux et voulons faire la même chose dans les domaines de l’art et de l’architecture.

5

Le musée de l’accident héberge la société savante internationale The Dromological Society à la manière de l’ISA.

6

Le musée de l’accident organisent des évènements physiques, tels les rencontres Virilio La Rochelle, et possède un module expérimental pour interroger le monde contemporain à la manière de Marie Tabarly sur son bateau mythique.

Laboratoire d’architecture à la poursuite de l’écologie grise de Paul Virilio / Architectural studio in pursuit of Paul Virilio’s grey ecology

Laboratoire d’architecture à la poursuite de l’écologie grise de Paul Virilio / Architectural studio in pursuit of Paul Virilio’s grey ecology